HSBC Paris Sevens : les favoris au rendez-vous

Le

Les cinq premiers au classement général des World Sevens Series se sont qualifiés pour les quarts de finale du Paris Sevens 2017, où ils retrouveront toutefois trois outsiders aux dents longues, avec l’Ecosse, les Samoa et la France.

Les équipes dominatrices sur le circuit mondial cette saison n’ont pas manqué leur première journée à Paris, puisque toutes sont qualifiées pour les quarts de finale qui commenceront dimanche matin à partir de 10h30. Si l’on peut décerner une mention très bien aux Néo-Zélandais, vainqueurs sans bavure de leurs trois matches, et même aux Anglais, également invaincus, on se contentera d’une mention passable pour les Fidjiens, Sud-Africains et Américains, qualifiés malgré des défaites respectives face aux Samoans, Ecossais et Néo-Zélandais.

Sortie de route prématurée, en revanche, pour Australiens, Argentins et même Canadiens, ces derniers arrivant pourtant à Paris auréolés de leur victoire surprise lors de la dernière étape du circuit à 7 mondial, à Singapour. Ce samedi parisien aura donc permis de voir flamber quelques nations moins habituées à tenir les premiers rôles. L’Ecosse s’est permise de réaliser un sans-faute dans une poule ardue (19-12 face aux Sud-Africains, 26-19 face aux Canadiens, 31-14 face aux Japonais). Les Samoans ont confirmé que l’air de Paris leur réussissait particulièrement bien, ouvrant même le tournoi par un remake de la finale de l’an dernier et un succès décroché contre les Fidjiens à l’issue d’un rush étourdissant de fin de match, comme en 2016. Les deux équipes se sont néanmoins qualifiées pour les quarts aux dépens de l’Australie.

Les Français, enfin, ont retrouvé la voie des quarts de finale de Cup cette saison, malgré une lourde défaite concédée face aux Anglais, mais aussi deux belles victoires obtenues contre Kenyans et Espagnols. A eux de confirmer dès demain lors des quarts de finale du Cup qui opposeront l’Ecosse aux Fidji, l’Angleterre aux Etats-Unis, les Samoa à l’Afrique du Sud et enfin la France à la Nouvelle-Zélande.