Paris 7S : La première journée

Le

Chiffre, Décla, twwet ou photo, découvrez les temps forts de la première journée du Paris 7S.

Le chiffre du jour : 16 227

Comme le nombre de spectateurs lors de la 1ère journée du Paris 7S. Une véritable réussite pour la 2ème édition de l’étape parisienne du circuit mondial. Déguisements, sourires et bonne humeur étaient au rendez-vous tout au long de la journée avec l’apogée lors des matches de l’équipe de France.

La décla du jour : 150 essais pour DJ Forbes

« C’est spécial parce que nous jouons au rugby pour marquer des essais. Je suis fier de ce que j’ai réalisé. Mes coéquipiers me disent que je suis trop vieux mais je trouve toujours le chemin pour marquer derrière la ligne. »

Le tweet du jour : La fête au Village

Des ateliers techniques aux stands photos en passant par l’incontournable food truck, il y avait en effet de quoi faire au Village animations. On a bourdonné au cœur de la ruche, mais au hit-parade de la fréquentation, la prime est incontestablement revenue au point rencontre proposé par France 2023. On faisait même la queue pour parapher, digitalement, son soutien à l’événement, et pas seulement les Français même, trop heureux de repartir en prime avec bracelet ou badge à l’effigie de la Coupe du Monde. Ça promet !

La photo du jour : La der de Candel !

Pour son dernier tournoi sur le sol français, le capitaine tricolore a marqué le premier essai français face au Kenya. Une 113ème réalisation avant de tourner définitivement la page d’une carrière exceptionnelle.

La journée des Bleus

Les Tricolores en rêvaient et leurs supporters ne les ont pas trahis. On se serait cru revenu un an en arrière, avec un public chaud bouillant à l’heure de fêter le retour des ‘’septistes’’ tricolores à Jean-Bouin. Entrée en jeu sous les étincelles, rythmée par un chœur puissant de ‘’Allez les Bleus’’ précédant une Marseillaise. A vous donner des frissons.

Deuxième de leur poule, les Français se qualifient donc pour les quarts de finale où il faudra se coltiner les Néo-Zélandais, auteurs d’un sans-faute hier. Un rendez-vous à ne pas manquer dès demain dimanche à 11h30.